Le cyclisme en Sarthe

« Circuit cycliste de la Sarthe », article extrait du Maine Libre des 30 avril et 1er mai 1953 (Archives départementales de la Sarthe, PER 1069, avril 1953).jpg

Publication du jeudi 7 avril 2022

  Du 5 au 8 avril 2022 se déroule le 68e circuit de la Sarthe-Pays de la Loire. Vendredi, la dernière étape de la course traversera la Sarthe. Le départ sera donné à Mamers et l’arrivée aura lieu à La Chapelle-Saint-Aubin. La première édition a eu lieu en 1953. Jusqu’en 1974, l’épreuve est exclusivement réservée aux amateurs. À partir de 1975, amateurs et professionnels peuvent s’affronter lors de cette compétition.

 L’activité cycliste dans le département de la Sarthe demeure riche et rayonnante, qu’elle soit professionnelle, à des fins de détente ou de compétition. En voici ici quelques évocations.

 

Visuel : « Circuit cycliste de la Sarthe », article extrait du Maine Libre des 30 avril et 1er mai 1953 (Archives départementales de la Sarthe, PER 1069, avril 1953).

Organisée sous l’égide du Club olympique de Pontlieue, en partenariat avec l’Union cycliste sabolienne, l’Union vélocipédique fresnoise et le journal Le Maine libre, l’épreuve cycliste du circuit de la Sarthe connaît sa première édition en 1953. Pendant trois jours, 86 coureurs s’affrontent sur un parcours de 500 kilomètres, à la conquête du maillot orange.

La première étape, Le Mans-Fresnay, a lieu le vendredi 1er mai 1953 sur une distance de 167 kilomètres. Les coureurs partent à 11 h15 pour une arrivée estimée vers 16 heures. Le cycliste qui remporte l’étape gagne un prix de 10 000 francs.

 


Visuel : Écommoy, course cycliste, photographie, cliché Georges Jagot, 2 juin 1901 (Archives départementales de la Sarthe, 23 Fi 405). 

 

Une course cycliste à Écommoy, organisée le 2 juin 1901 par le Vélo-Club de Château-du-Loir. 

Connu sous le nom de vélo, bicyclette ou vélocipède, ce moyen de transport a connu un grand nombre d’évolutions, dans la forme ou les matériaux employés, en fonction de l’usage qui en est fait, pour le loisir, le transport ou pour le sport professionnel. En 1818, les premiers vélocipèdes arrivent en France, sous le nom de draisienne. Il s’agit d’un véhicule en bois comportant deux roues alignées, un guidon pour reposer les mains et un « dirigeoir » pour orienter la trajectoire. 

Pierre Michaux invente la pédale en 1861 et un vélocipède surnommé la « michaudine ». Il faut attendre 1891 pour qu’apparaisse le vélo spécialisé dans les courses sportives. Le système de la chambre à air est breveté cette année-là par les frères Michelin.


 

Visuel : Programme des fêtes cyclistes des 15 et 16 août 1936 à La Ferté-Bernard, La Ferté Bernard, imprimerie Boulay (Archives départementales de la Sarthe, 1 J 963).

Au programme des fêtes cyclistes des 15 et 16 août 1936 figurent un grand concours de bicyclettes fleuries (doté de nombreux prix), un rallye cyclo-touristique et un concert donné par l’Harmonie fertoise.

Le défilé comprend des « bicyclettes, trottinettes, autos (à pédales, rameurs, etc.), chars avec bicyclettes, groupes cyclistes, groupes ou isolés burlesques ».

Ce programme renferme des « avis du corps médical » relatifs au vélo, notamment celui du professeur Joyeux, de Marseille : « Le vélo est un excellent moyen de pratiquer des exercices très supérieurs à de nombreux sports ».


Visuel : Statuts et règlement intérieur de la Société vélocipédique de Bonnétable, Bonnétable, Prévost, 1892 (Archives départementales de la Sarthe, 4 M 304). 

 

La première page des statuts et du règlement intérieur de la Société vélocipédique de Bonnétable, créée en 1891, dans le but « d’encourager l’emploi du vélocipède, d’en faire comprendre les avantages et par conséquent d’en favoriser le goût, l’usage et le progrès ». Il est mentionné également que la société organisera chaque année « une journée de courses ».

 

 À partir de la fin du XIXe siècle, les associations se réclamant du vélocipède foisonnent. L’heure est à la « vélocipédomanie ». Parmi les associations peuvent être citées la Légion vélocipédique du Mans (1884), l’Union cycliste de La Chartre-sur-le-Loir (1895), l’Étoile cycliste de Flée (1922) ou bien encore le Cycle fléchois (1891). En 1914, la ville du Mans comptait 21 associations cyclistes.

Écommoy, course cycliste, photographie, cliché Georges Jagot, 2 juin 1901 (Archives départementales de la Sarthe, 23 Fi 405).jpg Programme des fêtes cyclistes des 15 et 16 août 1936 à La Ferté-Bernard, La Ferté Bernard, imprimerie Boulay (Archives départementales de la Sarthe, 1 J 963).jpg Statuts et règlement intérieur de la Société vélocipédique de Bonnétable, Bonnétable, Prévost, 1892 (Archives départementales de la Sarthe, 4 M 304).jpg