Département de la Sarte (sic) [...] divisé en quatre arrondissements et 53 cantons, réduits à 33 justices de paix, par P. G. Chanlaire, " l'un des auteurs de l'Atlas national ", 1802 (Archives départementales de la Sarthe, 1 Fi 484)

	Département de la Sarte (sic) […] divisé en quatre arrondissements et 53 cantons, réduits à 33 justices de paix, par P. G. Chanlaire, « l’un des auteurs de l’Atlas national », 1802 (Archives départementales de la Sarthe, 1 Fi 484).

Pendant le premier tiers du XIXe siècle, le nom du département est orthographié « Sarte », comme c’est le cas dans la carte présentée ci-contre. Le « H » apparaît par la suite.

Contrairement à d’autres départements qui ont vu leurs frontières redessinées, le territoire de la Sarthe a conservé les contours définis par le décret du 4 février 1790.

Directeur du cours de géométrie et du bureau topographique du cadastre de 1803 à 1808, le géographe Pierre-Gilles Chanlaire (1758-1817) est l’auteur d’un Tableau général de la nouvelle division de la France, paru en 1802, et d’un Atlas de la France en départements, présenté en 86 cartes, paru de manière posthume en 1818.