Un contrat d'apprentissage de potier

Ligron.jpg

 

       Ce document est un témoignage de l’apprentissage du métier de potier au XVIIIe siècle : le potier Jean Ory, établi à Ligron, s’engage pour quatre années, devant le notaire Jean Lefranc, à apprendre le métier à René Chousteau.

 

       L’activité potière à Ligron remonte au XIIIe siècle : les potiers commencent alors à travailler dans le bourg. Au XVIe siècle, des fours sont édifiés dans des hameaux, comme ceux des Closages, de la Croix, Bellouze ou du Carrefour. La production connaît un intense développement au cours des siècles suivants. Le colportage permet la diffusion des poteries de Ligron vers la Normandie.

 

 

 

Visuel : extrait d’une minute notariale de l’étude de Ligron, 19 juin 1742 (Archives départementales de la Sarthe, 4 E 102/555)