Le lièvre et la tortue

Lievre-tortue-2.jpg

La fin de la fable, bien connue, s’achève par la victoire de la tortue. L’adage « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » devient dans l’adaptation de Louis Déan-Laporte « le dépât n’est ren, i’n suffit pas de couri, faut arriver à temps ! ».

 

Visuel : Louis Déan-Laporte, Les Contes manceaux, Le Mans, Librairie générale de l’Ouest, 1933 (Archives départementales de la Sarthe, bibliothèque, BIB N 50)